Comment développer la confiance en soi chez l’enfant

Famille Mai 23, 2017 No Comments

Dans la vie quotidienne, un enfant a besoin d’avoir confiance en lui. S’il est un peu craintif, il ne pourra pas se développer normalement vu qu’il aura constamment des doutes. Il devient timide et manquera d’assurance dans tout ce qu’il fera. C’est pour cela que le rôle des parents consiste à aider leurs progénitures à développer cette notion de « confiance en soi ».

Mieux vaut faire plus tôt

L’attribution de la confiance en soi à un enfant doit commencer dès sa naissance. C’est pourquoi, chaque geste compte au quotidien comme la façon de le porter ou encore de le serrer dans ses bras. Ce qui permet de faire sentir au bébé un sentiment de sécurité. Un facteur très important dans son développement. Il convient également d’adopter une bonne attitude à encourager l’enfant dans ses petites activités et de valoriser ses réussites.

La période scolaire : étape importante

L’école est une étape importante dans la construction de la confiance en soi. C’est à cette période qu’il faut faire très attention. Les parents doivent accompagner l’enfant, l’encourager durant tout le parcours et l’aider à s’intégrer dans cette nouvelle société, qu’est l’école. Il faut aussi faire attention dans la manière de le critiquer ou de le complimenter. Évitez les phrases du type « tu ne sais rien » ou « tu es intelligent » qui sont trop vagues. Dites plutôt : « tu n’as pas réussi ce calcul » ou « tu as bien fait ton devoir », des propos qui permettent à l’enfant de se construire.

Le manque de confiance

Si les parents constatent que leurs enfants manquent d’assurance, il est indispensable qu’ils se posent des questions sur les causes de ce sentiment d’insécurité. Est-ce que vous avez, par mégarde, exercé une quelconque pression sur lui ou l’avez-vous blessé mentalement sans le vouloir, etc. Sinon, une activité sportive en dehors de l’école est toujours un des moyens des plus efficaces pour l’aider à regagner petit à petit sa crédulité. En cas de problèmes majeurs, n’hésitez pas à voir un psychologue ou un sophrologue. S’ils sont une aide pour les adultes, les professionnels diplômés d’une école de sophrologie peuvent être une aide pour votre enfant. Le site www.cassiopee-formation.com/ explique le déroulé des formations et les méthodes utilisées.

Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *